Aux côtés de son homme ! Mélissa Gorga roule toujours fort pour son mari Joe Gorga. Et elle continue de le faire même après que Joe ait été pris dans un match hurlant avec un locataire qui, selon Joe, ne lui a pas payé de loyer depuis 4 ans. Mais selon le Les vraies femmes au foyer du New Jersey vétéran, elle n’est pas la seule à soutenir Joe lors de l’altercation.

Mélisse Raconté Page 6, « Le nombre d’appels et de SMS que nous avons reçus étaient si fiers de lui. Ils disaient: « Cet homme devrait payer son loyer. » Elle a ajouté: « Je ne veux jamais qu’il crie sur qui que ce soit … mais il a en fait été aimé et les gens étaient fiers qu’il se soit levé pour [himself].”

Outre la question du loyer, Mélisse a affirmé que le locataire « vole » des colis et autres livraisons aux autres locataires de l’immeuble qui Jo possède. Elle a déclaré: «Ce n’est tout simplement pas un bon gars, alors Joe lui a rendu service. Le gars l’a baisé comme il baise tout le monde.

Il y a quelques jours seulement, Jo a été filmé lors d’une altercation verbale avec son locataire. La vidéo virale montrait Joe criant: «Tu n’avais nulle part où vivre, et je t’ai donné une maison f-king. Putain de perdant, putain de perdant, paie ton putain de loyer, connard. Il a continué à déclamer: « Appelle-moi f-king Daddy, motherf-er, parce que je te soutiens depuis quatre ans et demi. »

L’argument du locataire est que l’État du New Jersey a payé Joe dans le cadre du programme de secours COVID-19. Il ne lui doit donc que depuis janvier. Ce qui fait quand même 6 mois mais évidemment pas les années qui Jo est allégué. Aussi, pourquoi Joe ne l’expulserait-il pas plus tôt s’il n’a pas payé sur une période d’un an ? Tant de questions.

Mais Jo a défendu ses propos, qui incluaient également l’accusation du locataire de vendre de la drogue dans l’immeuble. Joe a déclaré : « Je ne m’entends tout simplement pas bien avec les gens qui ne font pas ce qu’il faut dans la vie, qui ne se bousculent pas, qui ne travaillent pas et qui n’essaient pas, et je vais donc m’en tenir à la façon dont j’ai géré ce. »

Il a poursuivi en disant que son locataire « terrible, terrible » lui doit 89 000 $ et n’a pas payé son loyer depuis 3 mois après le début de son bail. Mais Joe’s l’avocat a partagé un montant différent en arriéré de loyer, affirmant que le locataire devait à Joe environ 50 000 $. Il a également reconnu que Joe avait collecté 40 000 $ d’aide à la location COVID auprès de l’État. Mais a fait valoir que le loyer impayé a commencé avant le programme d’aide.

Jo a doublé sa position après l’explosion. Il a insisté : « C’est juste une excuse pour battre le système. C’est pourquoi je suis contrarié. Je ne m’entends tout simplement pas bien avec les gens qui ne font pas ce qu’il faut dans la vie, qui ne se bousculent pas, qui ne travaillent pas et qui n’essaient pas, et je vais donc m’en tenir à la façon dont j’ai géré la situation.

DITES-NOUS – PENSEZ-VOUS QUE JOE A GÉRÉ LA SITUATION CORRECTEMENT ? QUI CROYEZ-VOUS – JOE OU LE LOCATAIRE ? POURQUOI JOE NE L’A-T-IL PAS JETÉ PLUS TÔT ?

[Photo Credit: Charles Sykes/Bravo]

A lire également