Lala Kent a été totalement activé, Lindsay Hubbard style, depuis qu’elle s’est séparée de Randall Emmet. La Règle de VanderpumpLa star de s n’a pas hésité à brûler la terre sur laquelle marche Rand après que tout un tas de ses sales actions, y compris des allégations de tricherie, aient été révélées. Lala s’est liée d’amitié avec tous les ennemis de Rand, de 50 centimes à son ex-femme Ambyr Childer. Les deux ex malheureux de Randall ont échangé tout un tas d’histoires d’horreur et tentent de sortir de la situation. Malgré tout, Lala semble aller très bien ces jours-ci.

Les allégations contre Rand qui se sont accumulés ont un sens pourquoi il voulait être anonymement appelé celui de Lala « homme » depuis si longtemps. Et pourquoi il ne voulait rien avoir à faire avec le tournage VRP jusqu’aux dernières saisons. L’ajout à la longue liste des batailles juridiques de Randall comprend désormais un procès contre lui intenté par son ancien assistant. Les allégations, comme vous vous en doutez, ne sont pas jolies.

Page 6 rapporte que Rand’s ancien assistant Martin G’Blae a travaillé pour la société de production de Rand en 2020. Il poursuit son ancien patron en dommages-intérêts pour stress émotionnel, dommages-intérêts punitifs et honoraires d’avocat. Au cours de son mandat, Martin affirme que Randall l’a chargé d’un tas d’actes pas cool, notamment «payer [Randall’s] prostituées et trafiquants de drogue. Oy vey. Cela semble familier.

Martin était aussi l’assistant qui allègue Rand lui a fait enrôler le personnel de l’hôtel pour ouvrir un coffre-fort verrouillé dans une pièce qui contenait une brique de cocaïne. Il a apparemment dit à son ancien patron qu’il refusait d’être à nouveau placé dans des situations dangereuses et potentiellement illégales. Apparemment, cela n’a pas collé parce que Martin allègue que Randall l’a rendu complice de fraude à l’assurance en forçant l’assistant à déposer une réclamation pour une Rolls-Royce manquante qui n’a pas été volée.

Comme si tout cela ne suffisait pas, Martin accuse aussi Rand de discrimination raciale. Il prétend avoir utilisé le mot N en référence à son rival Cinquante centimes ainsi que fait des commentaires prétendument racistes sur Cardi B. Rand nie avoir jamais utilisé un terme raciste et attend apparemment avec impatience de « défendre vigoureusement cette action ». Rand va devoir vendre bien plus que son ancien nid d’amour avec Lala payer tous ces honoraires d’avocat. C’est probablement le bon moment pour lancer un copieux ALLEGEDLY ALLEGEDLY. Ne me poursuis pas, Rand. Je n’ai pas d’argent PJ.

Martinqui est noir et musulman pratiquant, allègue également que Randall l’a fait participer à des tâches qui impliquaient le poker. Le jeu est interdit dans la foi islamique, alors Martin a dit à son patron qu’il se sentait mal à l’aise pour accomplir les tâches. Apparemment, Randall a ignoré la demande et lui a fait continuer à travailler sur le poker. Si tout cela est vrai, il est clair que Randall a une sérieuse réflexion à faire avant de pouvoir refaire un film directement sur DVD, si jamais.

DITES-NOUS – CROYEZ-VOUS AUX ALLÉGATIONS FAITES PAR L’ANCIEN ASSISTANT DE RANDALL ?

[Photo Credit: Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic]

A lire également